mathilde vermer auteur - chronique de l'ailleurs 13

Chronique de l’Ailleurs n°13 – EN SUSPENSION

Chers nous,

A nouveau, on est au pied du mur. Faire un choix pour éviter le pire. OK. Après, il y a demain. Demain, faut vraiment qu’on trouve un moyen de se parler. Trop de tensions entre nous. Gens des villes, gens des campagnes. Nord, Sud, Est, Ouest. Diplômés, apprentis, autodidactes, décrocheurs scolaires. Chômeurs, smicards, ouvriers, fonctionnaires, cadres.

On a chacun des étiquettes sur le front… On serait réduit à des étiquettes, des clichés ? On serait classé par catégorie, chacun bloqué dans sa petite case, avec des frontières étanches entre nous ? Soit il y a des différences entre nous. Comme entre chaque être humain. Des différences dans nos goûts, notre fonctionnement, notre vision du monde. Soit.

Mais, qu’est-ce qui nous réunit ? Et si on essayait de lister ce qu’on a envie de vivre, ensemble, pour demain, au lieu de s’entre-tuer ? Oui, c’est plein de bons sentiments comme remarque. C’est aussi un cri du cœur.

Moi, je crois qu’on a envie d’avoir une démocratie qui nous laisse un peu de place pour nous exprimer. Une classe politique plus intègre. Une école où les gosses apprennent et se sentent bien. Une entrée plus facile dans la vie professionnelle. Des conditions de travail décentes, niveau salaire, mais pas que. Pas de maltraitance hiérarchique, pas de cette torture psychologique qui a conduit certains au suicide. Un système de santé qui nous soigne avec efficacité. Une retraite digne. Des objectifs solides, non ?

Après, il y a le reste, écologie, Europe, fiscalité, politiques sociales, culturelles, économiques… On ne va pas être tous d’accord, mais ça ne devrait pas empêcher le dialogue, hein ? On essaie de se parler alors ? On essaie – avant la guerre des tranchées ? Au cours des législatives par exemple ? Et dans la rue, sur les réseaux sociaux ?

J’ai confiance en nous. En notre volonté de vivre mieux. En notre générosité pour nos enfants.

Allez, à demain tout le monde !

Laissez- moi un commentaire sur ma page Facebook