Chronique de l’Ailleurs n°31 – PHOTOGRAPHIES DU SRI LANKA

Il faut être seule et vulnérable pour s’ouvrir à un pays. Il faut laisser derrière soi ce qui fait son identité, devenir cœur, oreille, œil, sensibilité et sensations. Il faut se garder de trop savoir, et en même temps, il faut se méfier des préjugés qui viennent de l’ignorance d’une histoire, d’une géographie, d’un quotidien qu’on ne peuple pas.

J’aurais aimé interroger les Sri Lankais sur leur vécu de la guerre, et sur la sortie du conflit. J’aurais aimé qu’ils me racontent le tsunami de 2004 et ses traces. J’aurais aimé qu’ils me parlent de leurs enfants, leur pratique bouddhiste, leur vision du monde.

Voyager sans être une touriste est un exercice parfois compliqué. Cette fois-ci, pour être honnête, je n’ai pas beaucoup essayé. Je suis restée dans le dialogue amoureux, parce que je le retrouvais après un mois et demi d’absence, des pages à rattraper, des mots à murmurer, des rires à partager, s’occuper de bien manger, trouver des lits pour accueillir nos peaux assoiffées, suivre docilement les recommandations des guides pour découvrir temples et palais, marchés et fleurs, vestiges et arbres, éléphants, singes et dauphins… Le Sri Lanka comme décor pour s’aimer.

Il reste quelques images pour dire ce pays doux et accueillant, des images sans légende, pour laisser à chacun le loisir de s’imaginer plus qu’une carte postale, de raconter entre les blancs, d’infuser sa propre subjectivité.

D’ailleurs, si l’envie vous prend, vous pouvez aussi partager, en commentaire, une photo de vacances, une image qui vous est chère pour son contenu émotionnel, son mystère, sa beauté… Au plaisir de découvrir les couleurs de votre été !

Rendez-vous sur ma page Facebook pour découvrir mes photos du Sri Lanka et partagez les images de votre été