storytelling, histoires de femmes, habiter 2018, vibrer, écrire

Chronique de Nos Vies n°3 – UNE HISTOIRE DE CLEF

Il s’installe, dans l’entrée, sur le carrelage, déballe son matériel. J’observe, curieuse. Avec sa boîte à outils, on dirait qu’il fait semblant, qu’il joue au lego, qu’il s’invente bricolo. Il grimace un sourire. Peut-être que je le gêne à me tenir derrière lui. Il va croire que je le surveille. Je lance :
– Je vous prépare une tasse de café ?
– Ah oui, volontiers !

Il y a quelques temps, mon appart a été cambriolé, une étrange histoire : pas d’effraction. Je soupçonne quelqu’un qui avait mes clés. J’ai convoqué un serrurier sans attendre. Est arrivé ce jeune gars, sympathique, la trentaine, rond comme un nounours.

Je mets la machine en route et reviens vers lui, discute du gris de l’hiver, de la transformation du quartier, de son métier. Des excuses pour le regarder. Déjà, il a démonté le système de fermeture de la porte. Sur le sol, des vis partout, des petits morceaux de métal, des pièces que j’ai du mal à identifier et à nommer. J’aperçois l’intérieur du mécanisme. Comme celui d’une montre, des roues qui s’actionnent.

Je lui apporte le café. Le soupçon est effacé, nous parlons et je peux l’observer. Entre ses mains, le mécanisme central de la serrure. Avec dextérité, il attrape un outil, tourne dans un sens, dans un autre, puis le repose, prend un autre tournevis, il démonte, remonte.

Je suis admirative.

Et vous, dans vos interactions du quotidien, qui, soudain, fait surgir votre admiration ? Laissez un mot en commentaire.