mathilde vermer auteur

NOUS REINVENTER – PISTE 29 : S’ALLEGER

Déménager pour habiter ailleurs et se retrouver confrontée, en faisant les cartons, à mille questions.

Tout d’abord, il y a ce fatras que contiennent les armoires de la chambre. Des fringues, avec collection de collants troués, déclinaison arc-en-ciel de foulards, pantalons et t-shirts trop grands, trop petits, trop usés… Pourquoi sont-ils encore enfermés là ? Et surtout, pourquoi cet amoncellement ? La chambre révèle la consommation pas toujours ajustée, pas toujours raisonnée, les trucs empilés au cas où, les trucs qu’on aurais pu éviter d’acheter, ou qu’on aurait pu donner plus tôt.

Ensuite, il y a la bibliothèque avec des centaines de livres. Les livres dont je ne sais pas me défaire. Et pourtant – faut-il vraiment tout garder ? Serait-ce envisageable d’en abandonner certains ? Ce que j’ai détesté par exemple ? Débat à trancher. En bas de la bibliothèque, il y a les dossiers. Tous ces formulaires administratifs qu’on nous demande de garder. Factures, relevés de banque, mais aussi modes d’emploi des appareils de la maison, vieux cours, magazines aux couvertures déchirées… Classer toutes ces feuilles, le plus lent, le plus fastidieux. Et pourquoi pas les brûler ?

Tout le reste enfin. Trier et devoir arbitrer entre trois possibilités : garder, jeter, recycler. Dans la cuisine, remettre la main sur des vieilles boîtes de thé, des flacons d’épices, des pots en verre, pour des envies de confiture, de cuisine exotique, des envies jamais concrétisées. Dans la salle de bain, des tubes, shampoing, maquillage, lotions parfumées, récipients presque vides mais pas tout à fait quand même. Et puis, les bibelots plus ou moins jolis. La vaisselle ébréchée. Les bijoux cassés. Les tiroirs qui débordent de stylos, sans encre, desséchés. Les câbles électriques stockés – de toute taille, avec des embouts désormais mystérieux. Sortir des sacs à balancer à la poubelle… Se demander : est-ce que les voisins remarquent que la benne déborde ? Est-ce qu’eux aussi, ils ont des appartements congestionnés ?

Penser à Pierre Rabhi, à son idée de la sobriété heureuse. Se rappeler les voyages lointains, avec juste un sac à dos – la joie de transporter l’essentiel. Tout ce superflu, ce gâchis, ce cimetière de trucs dont on ne sait rien faire. Sentir à quel point tous ces objets m’encombrent. Combien je m’attache à de la pacotille. Songer à ceux qui n’ont rien. Avoir honte d’accumuler autant. Regretter cette Inde que j’adore où les choses peuvent être réparées et avoir une nouvelle vie.

En même temps, être heureuse, légère, quand enfin le dernier carton est bouclé. Avec tous ces machins en moins, c’est sûr, maintenant, une nouvelle vie peut démarrer !

Et vous, vous vivez comment les déménagements ?

#MathildeVermer‬‬‬‬‬‬‬

PS : Vous désirez, à votre façon, déménager, recycler, respirer ? Inscrivez-vous à l’atelier d’écriture que je lance le 10 octobre !

Il porte sur l’autobiographie, l’enjeu étant d’aller du surgissement de l’idée à l’aboutissement d’un texte de 3 pages, avec, comme fil rouge, d’écrire sur un moment important de votre propre parcours.

L’accent est mis sur l’accompagnement au retravail. L’atelier se fait par email, ce qui vous évite de vous déplacer et vous permet de gérer votre temps comme vous le souhaitez.

Concrètement, il se déroule sur 5 séances / 10 semaines (1 séance = 1 semaine pour écrire, 1 semaine pour lire les textes des autres). Tout au long, vous (càd vous et le reste du groupe) serez guidés par mes propositions d’écriture et mes retours détaillés. Sur ce chemin, vous allez vous découvrir, explorer, partager, rire, vibrer…

C’est un atelier très fort, et même à distance, à chaque fois, je constate qu’il y a une vraie vie de groupe et des échanges de qualité, dans un cadre de confiance et de bienveillance. Je vais l’animer pour la 4ème fois, avec un bonheur renouvelé.

Ainsi, je peux vous garantir que vous trouverez dans cet espace un soutien à votre pratique d’écriture, un questionnement qui vous permettra d’avancer dans votre façon de poser des mots sur le réel, un cheminement créatif qui vous donnera du peps pour faire face à d’autres situations de votre vie… Écrire, c’est puissant, ça fait bouger les plaques tectoniques de votre existence… Je recommande !

Envoyez-moi un message si vous voulez des détails !

#NousReinventer
#Changer
#SeLibérer
#EssentielEstAilleurs
#EcrirePourVivrePlusVaste
#EcrirePourSeDécouvrir
#EcrirePourPartager
#EcrirePourEprouverDuPlaisir
#EcrirePourEcrire