Auteure | Conférencière | Coach

2022 / 21 : LE BON CHOIX

Dans la trilogie, mes scènes préférées sont celles qui se déroulent dans la cuisine verte. Le héros arrive toujours impatient et confus. Il veut savoir, il doit savoir. Sur ses épaules, pèse le poids de la responsabilité : il se sent obligé de prendre la bonne décision et pense qu’elle, l’oracle, la pythie aux cheveux frisés, pourra l’éclairer. Elle l’accueille souriante, dans une odeur de cookies, à la fois détachée et ironique. A chaque fois, elle le renvoie à lui-même. A ce que Néo croit de ses propres facultés, à sa capacité à entendre une vérité qui le dérange, à sa compréhension de ses propres processus de décision. Elle l’invite à explorer sa liberté et à exercer son discernement pour choisir la bonne direction.

Je repense à ce film, à ces scènes de Matrix, alors que la rentrée me place face à une série de choix. La clarté me manque. Je déteste ce sentiment de flou. En quête d’un signe, j’ai tendance à lever le nez au vent pour chercher une piste dans la couleur du ciel, interroger du regard les panneaux publicitaires comme si une inscription me donnerait la réponse, espionner les conversations d’inconnus pour relever une phrase qui aurait un double sens… N’importe quoi !

D’habitude, j’ai une intuition qui fonctionne bien, je sais quelle orientation suivre. Quand le canal se brouille, je me retrouve face au doute. Inconfortable le doute. Mais pas complètement inutile. En soi, il apporte un renseignement. Si la réponse ne s’impose pas, c’est sûrement qu’il faut encore du temps pour que la pâte à crêpe finisse de se reposer. Accepter, en attendant, de ne pas savoir. Accueillir avec patience l’état de flottement. Faire confiance que la décision est déjà quelque part en moi, qu’elle se révèlera au moment opportun.

Je crois aussi que nos moments de questionnement sont une occasion de réfléchir aux influences qu’on reçoit, qu’on tolère. Dernièrement, j’ai décidé de ne plus accorder de crédit, dans mon cercle proche ou dans ce que je consulte en ligne, aux voix qui alimentent la peur. Car l’option de la peur me paraît une option paresseuse. C’est facile de susciter la peur et c’est facile de trouver des échos personnels à des angoisses qui viennent de l’extérieur. C’est moins courant de parler de courage, de changement, d’indépendance et d’optimisme. Je préfère pourtant ces discours-là et je choisis de leur donner mon oreille, avec la certitude que cela m’aidera à avancer, à me positionner, à me déployer.

Au bout du compte, dans le tumulte prégnant, le chemin qui s’impose est celui du silence, du moment où la spirale nauséeuse s’arrête, où le cri sourd du cœur jaillit. Reste alors l’ultime étape : faire preuve d’audace et de confiance en soi pour embrasser ce cri.

> Ce texte fait partie de la série 2022 « de la confiance ». La confiance, en soi, en l’autre, en la vie, je suis convaincue que cela change une trajectoire… Vous aimez ce que je publie ? RDV sur les réseaux sociaux pour retrouver de la poésie, des idées lecture, et les autres chroniques que j’écris depuis 2016. Et si vous croyez en la nécessité de faire sa part de colibri, partagez ce texte.

> Besoin de mots doux dans vos oreilles ? Découvrez le pouvoir de la poésie contemporaine à travers des capsules courtes et colorées. Les saisons 1 et 2 du podcast « L’Expérience Poétique » sont disponibles sur les plateformes (spotify, deezer, apple podcast, amazon, youtube, etc). Je lis mes poèmes préférés pour vous offrir un shoot de beauté et d’optimisme : des vitamines qui sauront accompagner votre rentrée !

Bonne nouvelle : la saison 3 est en cours de finalisation… Diffusion prévue à partir d’octobre : youpi 😉

> Votre soutien m’est précieux : merci pour les abonnements à ma page, ma newsletter, mon podcast, merci pour vos dons… Toutes les infos, tous les contenus écrits et audio, sont accessibles en ligne.

> Pour laisser un commentaire, retrouvez ce texte sur ma page FB. 

Pas de commentaire

Vous pourriez aimer aussi

Qui suis-je ?

Qui-suis-je
Pour changer le monde : changeons les récits qui circulent. J'ai à coeur de remettre joie, beauté et optimisme dans les imaginaires collectifs.

Newsletter

SUIVEZ-MOI SUR FACEBOOK